Éric Bouvet

© Cerise Bouvet
© Cerise Bouvet

Éric Bouvet commence sa carrière de photographe en 1981 après des études d’arts et d’industries graphiques à l’école Estienne à Paris.

 

Il travaille comme photo-journaliste pour l’agence Gamma à partir de 1981, où il rencontre sa femme Véronique, rédactrice photo, et commence une carrière de free-lance en 1990. Il collabore pour les plus grands médias internationaux. Sa première image de renommée internationale fut issue d’un reportage sur Omayra Sanchez, petite fille prisonnière des décombres à la suite de l’éruption du volcan Nevado del Ruiz en Colombie en 1985.

 

Il couvre de nombreux points-chauds de la planète (Tchétchénie, Liban, Iran, Irak, ex-Yougoslavie, Somalie, SriLanka, Soudan,  Guerre du Golfe, Libye, Afghanistan, Ukraine, etc.), et rend compte par ses reportages de nombreux évènements (les funérailles de Khomeini, la chute du mur de Berlin, la Révolution de velours à Prague, la libération de Nelson Mandela, etc.). Il est l’un des rares photo-journalistes à être présent lors de l’attaque de la résidence de Kadhafi, Bab al-Azizia.

 

En 2000, Éric Bouvet participe à une commande du ministère de la culture : «Avoir 20 ans en France».

 

En 2013 le musée de l’Armée, aux Invalides à Paris, lui achète ses images des soldats français en Afghanistan.

Il a par ailleurs couvert la bataille de Kiev le 20 février 2014 sur la place Maïdan.

 

Présent aux Rencontres d’Arles pour des workshops depuis 20 éditions. Sa faculté de pédagogue l’amène à partager l’amour de la photographie lors de nombreux workshops chaque année en France, ainsi que dans différents pays européens (Suisse, Espagne, Turquie, Croatie).

Son livre Jusqu’au bout (une descente aux enfers avec des commandos russe en Tchétchénie), a été adapté au théâtre par la compagnie MAP d’Angers. Mis en scène par le réalisateur David Ropars en 2012.

 

Il travaille depuis 2011 avec une chambre photographique de grand format6, pour un regard plus documentaire : « La chambre photographique est une manière de travailler avec du temps et du recul, même si je travaille vite, je sais ce que je veux quand j’arrive sur une scène, car je n’y ferai qu’une vue ».

 

Pendant la crise du coronavirus en mars 2020, il parcourt le département de l’Oise, premier foyer de contagion local, avec sa chambre. Ces images sont publiées par le quotidien Le Monde.

 

En 2021, Éric Bouvet publie son journal de bord Éric Bouvet - 40 ans de photo-journalisme, un livre au format de grand magazine, publié à compte d’auteur.

 

L'actualité sera donc à la Une, puisqu'Éric Bouvet nous propose, pour cette 9ème édition du festival et en exclusivité, une exposition sur guerre en Ukraine.
Dès aujourd'hui vous pouvez pré-commander son livre Journal d'Ukraine.