Angela MEJIAS

Les Murs n'ont plus la parole

Les Murs n'ont plus la parole
© Angela MEJIAS


Le 5 mars 2015, l’ordre a été donné d’effacer les 60 fresques qui ornaient le centre historique de la capitale péruvienne, Lima, classé en 1991 au patrimoine mondial de l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO).

 

Lorsqu’une œuvre d’art est détruite, non seulement un acte révoltant est commis du point de vue moral, mais il transgresse également les droits d’auteur de l’artiste et le droit à la culture de la société en général. 

 

Le fait d’avoir effacé les fresques du centre historique de Lima est un acte semblable aux autodafés (acte de brûler des livres) comme à l’époque de l’Inquisition.

 

Les Festives d’Ascain ressuscitent les murs de Lima.

 

www.angela-mejias.com

Exposition

une série en grands formats 

à découvrir

Place Pierre Loti

64310 Ascain