Angela Mejias

Goutte que goutte

Xoko ona etxe aintzinean eta barnean.

Façade et intérieur du bar Xoko ona.

une photo en noir et blanc deux mains lié par un bol d'eau, on sent le soleil qui brule l'arrière plan
© Angela Mejias

L'un des principaux problèmes de l'homme moderne est son impétueux désir de «délimiter», non seulement les objets de sa vie, mais aussi les concepts de son esprit. 

Ainsi, en voulant tout accaparer dans sa main, la vie lui échappe "comme l'eau entre les doigts".

Mais il y a des essences qui ne peuvent être retenues ou mesurées. 

Il est nécessaire que l'homme pense à oublier l'horloge, en prenant tout le temps du monde pour sentir à nouveau dans ses veines le merveilleux mystère de la vie : 

Le mystère de l'eau.

 

En contemplant l'eau, nous sentons l'éveil de la connaissance intuitive.  Devant nous s'ouvrent les portes vers d'autres réalités. Nous avons juste à attendre que la musique de l'immense  océan ou la quiétude d'un lac transparent nous transporte vers les mondes de l'imagination.

 

en voir +

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    Colette (vendredi, 20 mai 2016 10:03)

    J'adore particulièrement la photo "J'y penserai à mon retour" :)