Christine Goyard

Les Flaques

Merkatu estaliaren azpian

Sous la Halle du marché

©Christine Goyard
©Christine Goyard

La poésie se trouve dans la rue. Après la pluie, des paysages nouveaux offrent de véritables moments d'évasion. Le béton rapproche donc de la nature! Ici il pleut souvent, et, la flaque d'eau, attire la lumière, porte le ciel, les couleurs de son environnement ; elle devient une peinture, une composition naturelle. La flaque d'eau est, comme respectée puisque évitée pour ne pas se mouiller, même si, enfants, nous aimons sauter à pieds joints dedans. Elle permet aussi de photographier les habitants qui deviennent non identifiables... Heureuse qu'il pleuve, car je sais que je vais découvrir de nouveaux paysages. Et, dans ces moments là je pense à Venise, devient touriste à la recherche de vues uniques, prêtes à se faire photographier!

Partout où je passe je ramène des flaques, larmes, perles de la ville ou pages d'aquarelles.

 

en voir +

Écrire commentaire

Commentaires : 1