Isabelle de Caunes

Ici ou ailleurs

Merkatu estaliaren azpian

Sous la Halle du marché

Dans le mythique désert mongol quelques traces trahissent toujours la vie... Et le point d eau les rassemble;jaillissement soudain du vivant dans l immensité. Des lors autour d une source, le vertige à l horizontal se suspend. Entre la pétarade  d'une  vielle moto yamaha et un barissement de dromadaire, la réalité de la vie nomade reprend ses droits. Et mon jeune regard de voyageuse  s'abreuve de  l insignifiance de ce que nous sommes. 

L or bleue absorbe le silence.Un jeune garçon le torse nu sous la chaleur toride de l été la collecte avant qu elle ne se fige dans la pureté d un azur glacial, renommé le plus froid  après celui de l Antarctique. Fragile équilibre et   résistance quotidienne.

Août 2005,

Écrire commentaire

Commentaires : 0