Michel Coste

Petites vagues

Sur le fronton de la place du village
Plazako frontoiaren gainean

©Michel Coste
©Michel Coste

 "Soyons les experts de la réalité pour mieux innocenter nos rêves"

 

La nature inventa l'homme pour lui servir de miroir et pour cela l'homme inventa l'art.

Les matières, les rythmes, les mouvements, les couleurs, les formes de vie inscrits dans la nature inspirent cette proposition d'exposition qui a pour ambition principale d'interpréter le sentiment du naturel, cet instant magique où une certaine harmonie des différents éléments nous fait comprendre que la place de l'homme dans l'univers n'est peut être que cela : le révélateur du narcissisme de la nature. 

Cette place ne serait-elle pas alors provisoire et passagère comme celle d'un instrument dont on se sert puis qu'on jette quand nous n'en avons plus besoin, d'où notre fragilité qui devrait nous rendre humble et respectueux.

La fabrication contemporaine des images se fait de plus en plus sans l'utilisation de matériaux naturels, il est nécessaire d'inventer de nouvelles approches en s'inspirant de ce que le philosophe Gaston Bachelard écrivait :

 

"L'art est de la nature greffée" 

"...une image stable et achevée coupe les ailes à l'imagination."

en voir +

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    fourrier (jeudi, 19 mai 2016 15:41)

    je suis ailleurs. merci