Annie Arrabit Anchartechahar

Clôture quand tu nous tiens.

© Annie Arrabit Anchartechahar
© Annie Arrabit Anchartechahar

Le Pays Basque est un magnifique terrain de jeux photographique et Dame Nature est généreuse avec nous. La main de l'homme a aussi un rôle dans ces paysages.

Autrefois, les murs de pierres sèches et les haies naturelles délimitaient les parcelles parquant les animaux et les récoltes mais, peu à peu, les clôtures ont remplacé ce mode de délimitation et, malheureusement, le monde animal souffre de la disparition de leur habitat.

Lors de mes balades photos, mon œil est attiré par ces clôtures qui servent de lignes de fuite à la

composition de ma prise de vue et donnent une force supplémentaire.

Ces clôtures peuvent, également, nous interpeller sur les barrières que nous mettons dans notre vie personnelle, la crainte de passer de l'autre côté, de franchir cette clôture qui nous empêche d'avancer, de vivre notre vie comme nous l'entendons et non pas guidée par des barrières.

 

Lieu d'exposition : 

jingoo.com/photozamoa

© Annie Arrabit Anchartechahar
© Annie Arrabit Anchartechahar
© Annie Arrabit Anchartechahar
© Annie Arrabit Anchartechahar

Commentaires: 2
  • #2

    Jean-marc ETCHEMAITE (jeudi, 09 juillet 2020 22:20)

    Je suis admiratif du travail de l'artiste qui arrive à choisir puis immortaliser LA scène qui déclenchera de l'émotion. Milesker

  • #1

    Monteils Pantxika (jeudi, 09 juillet 2020 18:34)

    J’adore!
    Jolis coups d’oeil sur notre beau pays. Bravo.