Jean-Pierre Pujos

Tropisme

© Jean-Pierre Pujos
© Jean-Pierre Pujos

Nathalie Sarraute au sujet du tropisme :

 

Il me semble, quant à moi, qu’au départ de tout il y a ce qu’on ressent, le "ressenti", cette vibration, ce tremblement, cette chose qui ne porte aucun nom, qu’il s’agit de transformer en langage.

Elle se manifeste de bien des façons...

Parfois d’emblée, par des mots, parfois par des paroles prononcées, des intonations, très souvent par des images, des rythmes, des sortes de signes, comme de lueurs brèves qui laissent entrevoir de vastes domaines...

Là est la source vive.

 

Entretien avec Geneviève Serreau, La Quinzaine littéraire, 1er mai - 15 mai 1968

 

 

 

Lieu d'exposition :  Association Zilargia - place de l'église

 

pujos-photographies.fr

© Jean-Pierre Pujos
© Jean-Pierre Pujos
© Jean-Pierre Pujos
© Jean-Pierre Pujos

Commentaires: 0