Jean-Pierre Pujos

Franciscaines Missionnaires de Marie

© Jean-Pierre Pujos
© Jean-Pierre Pujos

Etre extra-ordinaires sans le vouloir. Ces femmes très âgées, au bout du voyage, vivant au Pays Basque à «Vieil Assantza», leur EHPAD à Cambo-les-bains, sont invisibles: elles ont fait don de leur être il y a bien longtemps. Elles sont croyantes, elles sont Franciscaines, elles sont admirables.

A une époque où peu de femmes voyagent, où peu d’hommes osent traverser les dangers, elles débarquent sur des continents pleins de mystères.

Elles vont pour certaines affronter la lèpre et soigneront tous les abandonnés de l’horreur, avec compassion. Elles organiseront des dispensaires pour la population, créeront des orphelinats, toutes les souffrances les confortent dans leur choix de vie. Elles vivront la misère, la faim, la maladie, les dangers, les massacres, le bagne de Cayenne. Elles étaient infirmières, sages-femmes, enseignantes, courageuses, déterminées, dévouées et leurs vies étaient des cadeaux.

Ces Franciscaines Missionnaire de Marie sont des femmes extra-ordinaires.

 

Les séances photos avaient lieu à «Vieil-Assantza», dans un petit studio improvisé, elles venaient me voir, intriguées, curieuses, acceptaient ou non la prise de vue et on discutait.

Je suis encore impressionné par leurs expériences, ému par leur gentillesse et leur modestie. Un grand choc, une immense reconnaissance.

 

Lieu d'exposition : 

  • Grand format sur le fronton Plazan face au bar Plazan ostatua - place Pierre Loti
  • Exposition Hôtel de la Rhune, place Pierre Loti

 

pujos-photographies.fr

Commentaires: 2
  • #2

    R (lundi, 03 mai 2021 15:58)

    ok

  • #1

    pujos (lundi, 03 mai 2021 08:05)

    OK