Julie Clément

La carte du milieu provisoire

© Julie Clément
© Julie Clément

Printemps 2020, enfermée. Se dessinent des nouvelles cartes de nos territoires, intimes, intérieures, géographiques. Des nouvelles frontières à redéfinir, des nouveaux possibles à explorer. En toute clandestinité, je donne rendez-vous à des femmes que je viens à peine de rencontrer à mi-chemin entre nous, c'est le hasard de nos pas, de nos lieux de vies qui dessine et nous tende vers cette rencontre. Improbables retrouvailles dans cette époque où l'autre inquiète. Sur ces cartes de nos milieux provisoires flottent les ombres des mots livrés, des corps qui se frôlent, des vies qui se disent.

 

Lieu d'exposition : 

  • Grand format sur le fronton Plazan face au bar Plazan ostatua - place Pierre Loti
  • Exposition Hôtel de la Rhune, place Pierre Loti

 

julieclement.fr

Commentaires: 3
  • #3

    R (dimanche, 02 mai 2021 19:53)

    ok

  • #2

    Julie (dimanche, 02 mai 2021 18:51)

    mieux ! Le texte entier corrigé :
    Printemps 2020, enfermée. Se dessinent des nouvelles cartes de nos territoires, intimes, intérieures, géographiques. Des nouvelles frontières à redéfinir, des nouveaux possibles à explorer. En toute clandestinité, je donne rendez-vous à des femmes que je viens à peine de rencontrer à mi- chemin entre nous, c'est le hasard de nos pas, de nos lieux de vies qui dessine et nous tende vers cette rencontre. Improbables retrouvailles dans cette époque où l'autre inquiète. Sur ces cartes de nos milieux provisoires flottent les ombres des mots livrés, des corps qui se frôlent, des vies qui se disent.

    Merci merci

  • #1

    Julie (dimanche, 02 mai 2021 18:46)

    Il y a des fautes :
    « Se dessinent ....intimes , intérieures, géographiques... »
    Après « En toute «  le texte va à la ligne
    Rendez-vous (ajouter le trait d’union)
    Mi-chemin (ajouter le trait d’union)
    « c'est le hasard de nos pas, de nos lieux de vies qui dessine et nous tende »
    « dans cette époque où l'autre inquiète »

    Voilà pour les fautes !
    Le reste est parfait !