Annie Etchepare

Aitzindariak

© Annie Etchepare
© Annie Etchepare

Les danses basques constituent une part importante de la culture basque et sont à la base de son folklore. Mais c'est également une tradition ancestrale perpétuée au long des générations. Chaque provinces a ses particularités et la plupart des danses sont d'origine très ancienne, d'autres sont des arrangements plus ou moins modernes de danses traditionnelles. En Soule, petite province du Pays Basque français, a lieu chaque année ce que l'on appelle la mascarade souletine, un rite carnavalesque itinérant, passant de village en village de janvier à avril. Chaque année, elle est organisée par un village différent. Elle mèle chant, danse et musique. Il y a plusieurs rôles et et cinq d'entre eux (aitzindariak, ceux qui marchent devant) incarnent txerreroa (gardien du troupeau de porcs), zamaltzaina (l'homme cheval), kantiniersa (la cantinière), gatüzaina (le chat) et entseinaria (le porte drapeau).

 

Contact

© Annie Etchepare
© Annie Etchepare
© Annie Etchepare
© Annie Etchepare

© Annie Etchepare
© Annie Etchepare
© Annie Etchepare
© Annie Etchepare

© Annie Etchepare
© Annie Etchepare

Je suis née à Saint­-Palais en 1997 et j'ai passé mon enfance et mon adolescence à Charritte de Bas, petite commune souletine. Après mon baccalauréat, je me suis dirigée vers un BTS Photographie à Biarritz. Curieuse et désireuse de découvrir d'autres médium, c'est tout naturellement que je me suis orientée vers un DNAP (diplôme national d'art plastique) à l'École Supérieure d'Art Pays Basque où je suis actuellement en première année.

Commentaires: 0