Fabrice Domenet

Arroka

© Fabrice Domenet
© Fabrice Domenet

J’ai parcouru plaines et massifs montagneux, sommets et landes traversés par le vent, jamais le même. J’ai vu la mer confondue par le ciel, de bas en haut, de haut en bas. J’ai aimé me fondre dans ces traces, foulées pour la première fois. Pourquoi pas.  Je me suis surpris à entendre, à percevoir, à tressaillir, à ressentir ce qui est advenu dans ces lieux chargés d’histoires d’où émanent puissance de la nature et présence de l’homme, indissociables. Le peuple Basque a depuis toujours porté un regard respectueux et admiratif face à cet environnement dont il a su faire son allié. Champs de pierres dressées qui témoignent de cette alliance et rappellent que dans la culture basque ancienne, la pierre (aitz) est un élément fondamental. Le sommet de la montagne, un lieu initiatique. Croix des marins qui attestent de la vulnérabilité des hommes face à l’immensité de l’océan. Les légendes révèlent ici la présence d’êtres mythiques ou de créatures fantastiques.  

 

BIOGRAPHIE
Danseur-interprète de métier, je me suis depuis toujours adonné à la pratique de la photographie parallèlement à mon parcours d’artiste chorégraphique. Issu de la génération « argentique », j’investis très jeune dans mon premier boîtier et fais simultanément l’acquisition d’un agrandisseur photographique. Je m’exerce alors au tirage noir et blanc en chambre noire. Repéré lors des rencontres « Photo Doc » en 2015 organisé par Carré-sur-Seine à Paris, j’expose pour la première fois au Festival Voies Off Arles en 2016. Depuis, je suis invité dans différentes galeries à Paris, en province et à l’étranger.

 

Lieu d'exposition : Gare du sommet de la Rhune, Sare

 

fabricedomenet.tumblr.com

© Fabrice Domenet
© Fabrice Domenet
© Fabrice Domenet
© Fabrice Domenet

© Fabrice Domenet
© Fabrice Domenet
© Fabrice Domenet
© Fabrice Domenet

© Fabrice Domenet
© Fabrice Domenet
© Fabrice Domenet
© Fabrice Domenet

Commentaires: 0