Jean Guy Lathuilière

Théophanies

© Jean Guy Lathuilière
© Jean Guy Lathuilière

Cette série de photographies touche à l’intemporel : la religion a une histoire, la foi, elle, n’en n’a pas. Signes contestables de l’abandon, de l’oubli de soi, de l’extase, une plongée au cœur des élans de l’âme. Une zone étrange et complexe où les hommes et Dieu peuvent communiquer directement. Que se passe-t-il dans ces zones lumineuses des théophanies ? Tout et rien, des gestes simples et vieux comme le monde. Des craintes et des attentes viennent affleurer ou déchirer les visages ou les rendre sereins dans l’éternité du songe. Des efforts qui ne peuvent être vains, viennent couronner un doute de leur récompense magnifique. Et la mort, la plus fidèle amante des hommes se voit à la fois glorifiée, niée ou rendue à sa vanité propre.

 

Contact

© Jean Guy Lathuilière
© Jean Guy Lathuilière
© Jean Guy Lathuilière
© Jean Guy Lathuilière

© Jean Guy Lathuilière
© Jean Guy Lathuilière
© Jean Guy Lathuilière
© Jean Guy Lathuilière

© Jean Guy Lathuilière
© Jean Guy Lathuilière
© Jean Guy Lathuilière
© Jean Guy Lathuilière

© Jean Guy Lathuilière
© Jean Guy Lathuilière
© Jean Guy Lathuilière
© Jean Guy Lathuilière
© Jean Guy Lathuilière
© Jean Guy Lathuilière

Agnostique, je ne suis lié à aucune confession, mais reconnais avoir été fasciné par la richesse et la diversité de ces manifestations de la foi là où Dieu est toujours vivant et présent dans le cœur des hommes. Ce sujet couvre au moins trois décennies, mais les pratiques religieuses de ce pays que les pratiques ont le moins changé.

Commentaires: 0