Jean-Jacques Flach

©Jean-Jacques Flach
©Jean-Jacques Flach

Chaman, le dernier combat

 

Le Brésil compte près de 211 millions d’habitants dont un peu plus de 700 000 amérindiens qui occupent 594 territoires indigènes sur un total de 100 millions d'hectares, 215 ethnies y sont répertoriées mais aussi 188 langues et dialectes.

Les Kaingang sont un peuple amérindien du Sud du Brésil. Peuple à l'origine chasseur-cueilleur-pêcheur, semi-nomade, ils vivaient dans les forêts d´Araucaria. 

Grands connaisseurs des plantes, racines et herbes, ils soignent les maux touchant les membres de leur communauté... 

L’Araucarias a disparu, cet arbre majestueux qui transmettait une âme aux territoires. Dans cette région, l’on ne trouve plus qu’à perte de vue des champs de soja !. Cette monoculture demande aujourd’hui un usage intensif d’engrais chimiques et beaucoup d’eau !.

Un combat est engagé, la récupération des terres, la sauvegarde de l’identité d’Hommes ; de leur territoire et de leurs coutumes.

Plus au nord,  l’Amazonie et à l’Ouest du Pantanal subissent la même mécanique industrielle… le déboisement des forêts, la mise à feu des forêts primaires et l’extinction programmé des communautés amérindiennes…

Les participants au reportage :

Clémentine Maréchal, doctorante en anthropologie sociale à l´Université Fédérale du Rio Grande do Sul (PPGAS/UFRGS), elle a développé des recherches ethnographiques avec les collectifs Kaingang du Rio Grande do Sul (Brésil) autour des questions liées à la lutte pour la terre, la territorialité et au chamanisme.

Iracema Gá Teh Nascimento, 57 ans est une kujà (chamane), “rêveuse” et sage-femme traditionnelle, elle possède une grande connaissance des herbes, racines et des êtres de la forêt. Grâce aux connaissances de ces ancêtres, elle soutient une lutte difficile et infatigable pour la récupération des terres dans le sud du Brésil. 

Coletivo Catarse, est un collectif de communication et de culture organisé autour des principes du coopérativisme, de l´autogestion et de l´économie solidaire. Ils développent des travaux à partir d´une perspective de communication intégrée, transdisciplinaire et du partage des connaissances.

 

jjflach.fr

 

Commentaires: 0