Joana Irigaray

Arrano beltza

© Joana  Irigaray
© Joana Irigaray

Le dénominateur commun de 7 des 9 photos de la série est Euskal Herri, terre en quête perpétuelle de liberté qu'elle soit culturelle, sociale ou politique. Un territoire qui a su préserver une culture poignante, de celle qui fait vibrer les tripes quand arrive l'heure des rites séculaires dans le calendrier, une culture pour laquelle célébrer les Ihauteriak ou les solstices est essentiel, de celles qui se fait sentir appartenir à une communauté, avec ce que cela entend de solidarité, de droits et de devoirs, de militantisme. Une culture de symboles, de danse, de lutte. Une culture qui rassemble, célèbre et aide à appréhender le monde et vivre le voyage en aiguisant le regard pour saisir de l'insolite les détails comme un tas de vinyles jetés au sol dans un port ostréicole ou l'universalité de la maternité dans une forêt. 

© Joana  Irigaray
© Joana Irigaray
© Joana  Irigaray
© Joana Irigaray

© Joana  Irigaray
© Joana Irigaray
© Joana  Irigaray
© Joana Irigaray

© Joana  Irigaray
© Joana Irigaray
© Joana  Irigaray
© Joana Irigaray

© Joana  Irigaray
© Joana Irigaray
© Joana  Irigaray
© Joana Irigaray

Ecrivain public, titulaire d'une maîtrise en Science du Langage, Joana (38 ans) est plus habituée à figer les images par les mots que sur papier argentique. Cela doit être cette affinité à voir le monde un peu de « traviole » (mais dans un cadre quand même) qui la rend sensible à l'image, aux lumières, aux détails. Oeuvrant dans et pour le milieu culturel basque depuis de nombreuses années, c'est à Ascain qu'elle a fondé sa famille. A la virgule près, elle rédige, aime à partager bons mots, bons remèdes et bons plats. 

Commentaires: 0